Citernes Arabes

Citernes Arabes

À l’époque musulmane, Almeria, ne possédait pas un réseau d’alimentation en eau aux immeubles, et il était donc nécessaire de construire des abreuvoirs et des fontaines. Nous connaissons le système d’alimentation en eau d’Almeria fondamentalement grâce à al-Himyari et al-Udri. Selon al-Himyari, ce fut Jairán qui durant règne (1012-1028) fit construire la conduite d’eau, alors que selon al-Udri, ce fut du temps de son successeur Zuhayr (1028-1038). Quoi qu’il en soit, et traditionnellement, elles sont connues sous le nom de Citernes de Jairán.

Ce qui est vrai, c’est qu’une conduite d’eau fut réalisée depuis les fontaines de la zona d’Alhadra jusqu’à la partie la plus haute de la ville, la Porte de Pechina (actuelle Porte de Purchena), et que des citernes à usage public furent construites au XIème siècle, c’est-à-dire à l’époque Taifa.

De ces citernes, qui se trouvent actuellement dans rue Tenor Iribarne, il ne reste plus que trois entrepôts inter communiqués, de 15 x 3,5 m de superficie, construits en briques solides et avec des voutes en berceau.

Le volume d’eau stockée était de 630.000 litres, c’est-à-dire une quantité suffisante pour alimenter la ville, même en cas de siège long, car il y avait, en outre, des puits pour norias et des canaux d’irrigation.

Adresse : C/ Tenor Iribarne, 12. 04001 Almería.

Téléphone : +34 950 273 039

Horaire d’ouverture.

Entrée gratuite.

X