La Cathédrale

La Cathédrale

La Place, conçue vers la moitié du XIXème siècle, a été plusieurs fois remodelée, la dernière en l’an 2000. On y remarque très spécialement la façade monumentale qui préside de la cathédrale-forteresse, du XVIème siècle, avec son portail principal de style Renaissance.

La construction de la cathédrale a commencé en l’an1524, après le tremblement de terre qui, en 1522, détruisit la première, qui était située dans la Medina, sur l’ancienne Grande Mosquée. Sa caractéristique principale est celle de cathédrale-forteresse, car elle fut construite, non seulement pour célébrer le culte religieux, mais aussi pour servir de refuge à la population contre les attaques des pirates berbères. Cette caractéristique est bien évidente sur sa façade principale : emploi de grands contreforts et donjons aux angles, murs massifs et décoration concentrée sur le portail principal, où se trouve le blason de Carlos I d’Espagne et V d’Allemagne, et celui de l’Évêque Fondateur de la cathédrale, Fray Diego Fernández de Villalán. Le portail latéral de la rue Velázquez, dénommé des “Pardons”, est du même style Renaissance que le principal, mais avec une décoration plus simple.

À l’intérieur, avec sa distribution d’église-halle et sa structure de fin du gothique, il faut remarquer la Sacristie et la maçonnerie du Chœur, les ouvrages du style Renaissance construits par Juan de Orea, et le fond du chœur et le Cloitre, néoclassiques de la fin du XVIIIème siècle. Le Cloitre, commandé à J. Antonio Munar après la mort de Ventura Rodríguez (auteur du Fond du Chœur et du tabernacle), est le meilleur cloitre néoclassique des cathédrales espagnoles. L’autel principal, remodelé au XVIIIème siècle, est présidé par un tabernacle et sur sa partie frontale, en guise de retable, se trouvent des peintures de scènes de la vie de la Vierge et deux reliefs anciens du XVIème siècle au centre de l’ensemble : l’Annonciation et le Calvaire de Christ. Ses chapelles les plus remarquables se trouvent dans le déambulatoire, derrière l’autel principal : San Indalecio, Le Christ de l’Écoute et la Vierge de la Piété.

Sur la Place, en face de la façade de la cathédrale, se trouve le Palais Episcopal, du XIXème siècle. Dans la rue Cubo, un des donjons de la cathédrale, appartenant à la chapelle du Saint Christ de l’Écoute, abrite le fameux Soleil de Portocarrero, emblème de la ville.

MONUMENT ACCESSIBLE AUX PERSONNES HANDICAPÉES

X