Maison du poète José Ángel Valente

Maison du poète José Ángel Valente

José Ángel Valente fut poète, narrateur, essayiste et un des intellectuels espagnols les plus renommés durant la première moitié du XXème siècle. Il vécut dans de grandes villes comme Madrid, Paris, Oxford ou Genève, et pourtant, il finit par choisir Almeria comme résidence durant ses dernières quinze années de vie. Il resentit ce qu’il appela “l’appel ardent de la lumière”.

Cet espace –le coin du poète– configura à partir de ce moment une présence dans ses œuvres qui représente l’influence d’une ville du sud et de sa lumière sur sa poésie. C’est ici que Valente trouve cette maison ou, selon ses dires, la maison l’a trouvé : “Qui a choisi qui ? voilà la question : Ai-je choisi la maison ou est-ce la maison qui est venue me visiter ?” Depuis le début, il participa activement à la vie de la ville et s’attacha à de nombreux projets à caractère culturel, artistique et social ; mais il ne limita pas cette activité seulement à la ville et y engloba d’autres zones de la géographie d’Almeria, comme le démontre sa défense du Parc Naturel Cabo de Gata-Níjar – en participant à son Patronat– ou sa collaboration avec des photographes comme Jeanne Chevalier ou Manuel Falces.

La Maison du Poète, a travers ses différents espaces et zones thématiques, trace le parcours de la vie et poésie de José Ángel Valente, et en souligne les aspects les plus importantes de l’une et l’autre, pour essayer de nous rapprocher et faire comprendre l’importance de sa figure dans le panorama de la littérature espagnole contemporaine, et d’établir l’influence mutuelle qu’Almeria et Valente exercèrent l’un sur l’autre, et la relation du poète avec les autres arts. Une confluence qu’il défendit toujours de façon intense.

X