Monument à la Tolérance
Monumento a la Tolerancia de Almería

Monument à la Tolérance

Tout près du Câble Anglais, dans le même Parc de las Almadrabillas, se trouve le monument dédié aux victimes d’Almeria de l’holocauste nazi. Réalisé par une citoyenne d’Almeria, Mª Angeles Lázaro Guil, il fut inauguré en 1999 sur l’initiative du dernier citoyen d’Almeria survivant des camps de concentration, Antonio Muñoz Zamora, qui sauva sa vie grâce à un autre espagnol qui écrivit sur sa fiche d’entrée à la chambre à gaz : “exterminé”.
Le monument remémore les 252 citoyens d’Almeria qui, entre 1940 et 1945, furent prisonniers dans les camps de concentration de Mauthausen et Gusen (Autriche), dont 142 ne parvinrent pas à survivre. C’est ce même nombre de colonnes en ciment (142) qui composent l’ensemble et entourent une partie centrale qui représente les travaux forcés que ces hommes durent réaliser.

X