Muraille de Jayrán et Colline de San Cristóbal

Muraille de Jayrán et Colline de San Cristóbal

Depuis l’Alcazaba, on peut voir descendre vers le nord et au travers du Barranco de la Hoya, une ligne de murailles qui arrivent jusqu’à la Colline de San Cristóbal, et furent construite à l’époque du roi Jairan (1012-1028) au XIème siècle. Ce sont les restes des murailles du quartier de la Musalla, qui depuis la colline descendrait au long de l’actuelle rue Antonio Vico.

Sur la colline, dénommée Mont Laham à l’époque musulmane, se trouvent sept donjons, trois musulmans carrés et quatre chrétiens semi-circulaires ; ces derniers furent construits par les templiers d’Alfonso VII, qui transformèrent le lieu en fort-chapelle après la conquête chrétienne de la ville par les troupes d’Alfonso VII en 1147.

Sur cette colline, qui sert de magnifique belvédère sur la ville, se trouve, sur un grand socle, l’image du Sacré Cœur de Jésus, un marbre de Macael, restauré en l’an 2000 qui bénit la ville et la Mer Méditerranée et fut construit au XXème siècle (aux alentours de 1930).

X