Itinéraire Mozarabe
Camino Mozárabe de Santiago

Itinéraire Mozarabe

1353 kilomètres parcourent d’un point à l’autre, toute la péninsule ibérique et unissent la Cathédrale d’Almeria à celle de Saint-Jacques-de-Compostelle. Deux constructions très différentes mais visant une même finalité: unir le sentiment culturel, touristique, social et religieux de deux villes si différentes, sur ce Chemin Mozarabe de Saint Jacques.

La diagonale maximale de la péninsule ibérique offre aux pèlerins un cadre sans égal dans lequel se mélangent des paysages subdésertiques et la verdure des jardins et des berges et où l’histoire perce des fenêtres pour nous montrer la splendeur d’autres époques.

ALMERIA, le Portus Magnus romain, devint au cours des siècles la Mariyat Bayyana (la vigie de Bayana), là où se trouvait le mouillage et la tour de garde de la ville musulmane de ce nom, située à quelques kilomètres en amont du fleuve Andarax, dans les environs des actuelles villes de Chuche et Pechina.

Au cours du temps, Bayyana perdit son importance en faveur d’Au-Mariyat, jusqu’à ce qu’en 955, Abderrahmane III ordonna de la fortifier et de construire son Alcazaba et sa Grande Mosquée, l’actuelle église San Juan. C’est alors que l’ancien petit établissement devient une médina, et c’est aussi la naissance de la ville d’Almeria, qui est incorporée à la Couronne de Castille en 1489.

Il est agréable de s’y promener au long des rues récemment piétonnes de son centre historique et de connaitre les quartiers hérités de ce passé, ses principaux vestiges patrimoniaux et, en particulier, l’Alcazaba, l’église de San Juan, la Cathédrale-forteresse, la Place Vieja ou le Câble Anglais, entre autres éléments hautement intéressants.

Dès le début du Chemin, l’itinéraire suit la succession des vallées des fleuves Andarax et Nacimiento pour remonter sur Guadix et Grenade au long des anciennes voies romaines et musulmanes. Les pèlerins qui commencent le Chemin depuis notre ville découvriront les beaux endroits que leur offre le centre historique et pourront aussi déguster les plats de sa riche gastronomie.

Sans le moindre doute, et quelles que soient les croyances religieuses que nous pourrions avoir, cet itinéraire culturel nous aidera à connaitre la partie la plus profonde de notre âme, en solitude ou en compagnie de nos proches, à rencontrer de nombreuses personnes des villages et du Chemin qui, bien entendu, nous aideront aussi à atteindre notre but.

Nous vous invitons à découvrir le Chemin Mozarabe que relie la ville à Saint Jacques-de-Compostelle. Ce n’est qu’une autre façon de connaitre de près notre ville et de jouir de l’hospitalité d’Almeria, en parcourant les traces de notre passé, au travers de son patrimoine culturel et historique, de son passé cinématographique, de sa gastronomie ou de ses parages naturels entre lesquels se trouve, en premier lieu, le Parc Naturel Cabo de Gata-Níjar.

X