Couvent Des Claires

Couvent Des Claires

Il y eut un premier essai de fondation du Monastère royal de Sainte Claire au XVIème siècle, mais il fallut attendre jusqu’à l’accomplissement de la clause testamentaire de Jeronimo Briceño de Mendoza rédigé en 1590, qui stipulait que, au cas où sa descendance arriverait à sa fin, une bonne partie de ses rentes fusse utilisée pour la fondation, à Almería, d’un Monastère des religieuses de l’ordre de Sainte Claire. Le testament ne fut exécuté qu’en l’an 1693, à la mort de son descendant, Carlos Briceño, sans descendance légitime.

Les travaux commencèrent en 1719 et, en raison de difficultés économiques, l’ouvrage ne fut terminé que 60 ans plus tard, quand les religieuses s’y installèrent.

Le Couvent subit deux grands changements structuraux après sa fondation. L’ouverture de la Calle Ancha, actuellement rue Jovellanos, durant l’occupation des troupes napoléoniennes en 1811, la plus longue, alors, de toutes les rues de la ville et son emplacement sur une partie du jardin potager, rendit nécessaire la création d’une nouvelle façade, actuellement la principale, et la disparition du jardin potager et de l’infirmerie du couvent. De même, la reconstruction de la Plaza des Cañas, aujourd’hui, Plaza de la Constitución, entraînera la disparition de l’ancienne façade de style renaissance et son adaptation à l’homogénéité des constructions du reste de la Place, avec ses arcades.

En 1837, le couvent est désamortis et occupé par le Gobierno Civil et la Diputación Provincial ; les religieuses doivent alors passer au Couvent des Pures, jusqu’à leur retour en 1899. La circonstance la plus tragique pour le couvent arrive pendant la Guerre Civile Espagnole, quand il est incendié et qu’il n’en reste que la partie de l’Église, le seul élément originel, du fait que la zone du cloitre et le reste du couvent furent reconstruits à l’époque de l’après-guerre.

Sa façade principale de la rue Jovellanos, abrite le portail principal avec la figure sculptée de Sainte Claire. Son portail latéral plus simple, se trouve rue Mariana. La partie la plus remarquable se trouve dans la partie du haut de l’Église du Couvent, une coupole d’architecture baroque.

X