Gare de Chemin de Fer

Gare de Chemin de Fer

Sa construction fut réalisée à l’est de la ville, entre 1890 et 1893, par la Compagnie des Chemins de Fer du Sud de l’Espagne, qui engagea une entreprise française, tant pour la construction du bâtiment que pour celle du chemin de fer entre Linares et Almería. Cette entreprise, Fives-Lille, en commanda la conception à l’architecte Laurent Farge, disciple d’Eiffel. Elle fut inaugurée avec la ligne Guadix – Almeria.

La gare de Chemin de Fer d’Almeria est un parfait exemple de l’architecture en fer et verre de la fin du XIXème et début du XXème siècle. La conception du corps central en est un bon exemple, avec une grande abondance de fer dans sa structure et une grande baie vitrée et une horloge au centre.

Dans les ailes latérales, qui en font un bâtiment symétrique, le fer et les briques polychromes décoratives se combinent avec des carreaux en céramique de couleurs vives, rouges, verts et bleus, qui rappellent les merveilleux modèles admirés en France lors de l’Exposition Universelle de 1889. Le « A » en céramique d’Almeria se répète sur la façade.

La gare fut construite pour satisfaire les besoins de transport de minéraux, ce qui fait qu’elle disposait d’un grand espace de voies reliées au moyen du Câble Anglais, où passaient les grands wagons utilisés pour le transport, jusqu’aux entrepôts et l’embarquement du minerai par voie maritime à destination de l’Angleterre et d’autres pays. Au cours du temps, d’autres marchandises commencèrent à être transportées puis vint le transport de passagers.

La gare fut affectée par la Guerre Civile, et deux refuges antiaériens furent construits sous elle. Ceux-ci furent déterrés durant la réforme de 1988-1991.
En 2005, la gare intermodale, très proche, pris la relève de toutes ses fonctions.

X